PageRank Chronique beauté noire Annuaires des sites Annuaire Web France Feminin Référencement gratuit
vendredi , 19 janvier 2018
Accueil » SOIN CHEVEUX » Soins : qu’est ce qui change quand on retourne au naturel

Soins : qu’est ce qui change quand on retourne au naturel

Quand on est encore défrisée, on se pose tout un tas de questions sur le passage au naturel. Que ce soit des questions d’ordre esthétique, social ou sur les soins, tout y passe et c’est normal. Mais quand on saute enfin le pas, on se rend compte que s’occuper de ses cheveux crépus naturels ce n’est pas si compliqué.

naturelle ou défrisée

Ce n’est pas si compliqué, surtout et avant tout pour celles qui avaient l’habitude de s’occuper de leurs cheveux avant. En effet, naturel ou défrisé, une chose est sure, le cheveu crépu demande du soin. C’est en tout cas ce qui ressort des différentes discussions qu’on peut avoir avec nos lectrices et notre entourage. En ce qui me concerne, je n’ai pas attendu de retourner au naturel pour prendre soin de mes cheveux. Ainsi mon quotidien était rythmé par :

  • hydratation du lundi au samedi
  • soin profond, shampoing et brushing le dimanche (pas de plaques sauf cas exceptionnel)
  • pas d’appareils chauffants le reste de la semaine
  • foulard en satin pour protéger les cheveux des frottements la nuit
  • coiffures protectrices pour protéger mes pointes

Qu’est ce qui a changé depuis mon big chop ?

En ce qui concerne ma routine de soins, très peu de choses ont changé. Etant défrisée, j’utilisais des soins fortifiants, aujourd’hui j’utilise uniquement des soins assouplissants car j’ai les cheveux épais et pas de problèmes de casse. C’est surtout au niveau de la méthode de coiffage que la différence se fait sentir. Au lieu de faire un brushing le dimanche, je fais une mise en pli et la plupart du temps je laisse sécher mes cheveux à l’air libre. Le démêlage est plus long qu’avant dû à la texture des cheveux mais en contrepartie, je n’ai pas à m’inquiéter des différences de texture entre mes repousses et le reste. J’ai appris à maintenir mes boucles, chose qui m’était inconnue auparavant. J’avoue que le démêlage peut être long et compliqué les semaines où la paresse prend le dessus mais ce n’est rien d’insurmontable quand on sait s’y prendre et qu’on prend le temps de le faire.

Par ailleurs, j’utilise largement moins de produits capillaires. Notez que je ne suis pas une « product junkie » et que je n’utilise du gel ou des produits amplificateurs de boucles qu’occasionnellement.

Ma trousse beauté capillaire est composée a minima de :

  • huile végétale ou crème hydratante
  • shampoing
  • après shampoing
  • masque maison ou issu du commerce

Pour démêler mes cheveux je dispose de :

  • peigne à dent large
  • brosse Denman
  • mes doigts

Au final retourner au naturel ce n’est pas tant un changement de routine (si toutefois on en avait une) qu’un changement esthétique et social. Je ne dis pas que c’est simple, mais ce n’est pas si compliqué qu’on peut le croire. Il ne faudrait pas vous laisser décourager par la fameuse « difficulté d’entretien ». Car toutes les personnes qui ont choisi de retourner au naturel sont unanimes sur un point : c’est une des meilleures décisions qu’elles aient prise pour elles-mêmes.

Stéphanie B.

Co-fondatrice et gérante chez Chronique beauté noire
Esthéticienne indépendante à Lyon - Séances de conseils personnalisés à domicile pour améliorer votre routine beauté

Les derniers articles par Stéphanie B. (tout voir)

Laisser un commentaire