PageRank Chronique beauté noire Annuaires des sites Annuaire Web France Feminin Référencement gratuit
lundi , 29 mai 2017
Accueil » SANTÉ » Quelle frontière entre cosmétiques et médicaments ?

Quelle frontière entre cosmétiques et médicaments ?

Aujourd’hui on ne parle plus de cosmétiques sans parler de santé. En effet, compte tenu de la composition de certains produits de beauté, la prudence est de mise. 

En principe, un produit cosmétique n’agit qu’en surface, il a un effet superficiel et temporaire contrairement au médicament qui pénètre les tissus et peut avoir des effets secondaires dangereux autres que des réactions allergiques aux composants. Un médicament traite un problème et vise à l’éradiquer (acné, taches, pellicules, rougeurs,etc). Le produit cosmétique ne devrait pas modifier la structure de la peau ou du cheveu mais simplement en modifier l’aspect.

On devrait donc facilement différencier un cosmétique d’un médicament même s’ils sont tous deux présentés sous forme de crème.

Selon la directive 76/768/CEE, on  entend par produit cosmétique « toute substance ou préparation destinée à être mise en contact  avec  les diverses parties superficielles du corps humain (épiderme, système pileux et capillaire,  ongles, lèvres   et  organes génitaux externes) ou avec les dents et les muqueuses buccales en vue, exclusivement ou principalement, de les nettoyer, de les parfumer, d’en modifierl’aspect et/ou de corriger les odeurscorporelles et/ou de les protéger ou deles maintenir en bon état ». Cette définition communautaire du produit cosmétique a été transposée dans notre droit interne à l’article L. 5131-1 du Code de la santé publique.

Les produits frontière

« Cependant compte tenu de l’évolution de la science cosmétique ces dernières années, la frontière entre la thérapeutique et l’esthétique apparaît de plus en plus floue, ce qui engendre de nombreuses difficultés quant à la qualification de certains produits. » (Des produits cosmétiques aux produits frontière de Marie Audouard et Marine Aulois Griot) Les produits « frontières » qui se situent à la frontière du médicament, sont en fait des produits pour lesquels il existe un doute sur leur qualification et qui engendrent donc de nombreux litiges.

La classification sous le nom de produit frontière a été créée car le produit cosmétique ne devrait apparemment concerner que les peaux saines ne nécessitant aucun traitement de fonds. Aussi la définition n’indique pas ce qu’il peut se passer entre l’application et l’absorbsion. La non toxicité du cosmétique est alors remise en cause, notamment les produits traitants (acné par exemple) qui impliquent une pénétration au moins jusqu’au derme (couche intermédiaire de la peau).

Attention donc aux produits que vous achetez, aujourd’hui les cosmétiques ne sont plus dénués de risques. Vigilance donc si vous souhaitez enlever vos taches, vous débarrasser de votre acné ou de vos pellicules par exemple.

Stéphanie B.

Co-fondatrice et gérante chez Chronique beauté noire
Esthéticienne indépendante à Lyon - Séances de conseils personnalisés à domicile pour améliorer votre routine beauté

Laisser un commentaire