PageRank Chronique beauté noire Annuaires des sites Annuaire Web France Feminin Référencement gratuit
lundi , 18 septembre 2017
Accueil » CULTURE & SOCIÉTÉ » Blanchiment de la peau, quand les stars valident

Blanchiment de la peau, quand les stars valident

Le blanchiment de la peau est un sujet délicat, souvent tabou au sein de la communauté noire. Pourtant, de plus en plus de voix s’élèvent contre ces pratiques qui non content de ruiner l’estime de soi et l’esthétique de ceux qui les mettent en oeuvre, mettent aussi en péril leur santé. Nombreux sont ceux qui dénoncent l’usage de ces crèmes. Des membres de la société civile s’organisent, tandis que certains gouvernements interdisent maintenant ces crèmes dépigmentantes, sans compter les professionnels de santé qui s’investissent de plus en plus. Cependant, alors que l’on montre du doigt les marques de crèmes éclaircissantes à grand renfort de campagnes  contre le blanchiment de la peau et que ces effort semblent faire effet ; il suffirait d’un rien pour détruire ces efforts.

Dernière polémique, la présence de la chanteuse sénégalaise Coumba Gawlo dans une réclame d’une célèbre marque de crème « élaborée par un laboratoire français. » Il s’agit là d’un fin stratagème. Utiliser l’image d’une femme noire au teint ébène parfait pour vanter les mérites du produit. Et c’est bien là tout le danger de ce type de publicité. Car, bien des femmes pourraient être influencées par cette pub qui se veut rassurante. D’une part la notoriété de la chanteuse rend la pratique moins effrayante et plus convaincante, d’autre part sa peau noire d’apparence saine prend à contre-pied les militants anti-blanchiment. En effet, si ces laits n’éclaircissent pas, laissent une peau lumineuse et en plus sont validés par une star de quoi faudrait-il avoir peur ? On pourrait arguer que la gamme utilisée n’ a pas pour but de décaper. Le message n’en serait pas moins ambigu.

Il serait aisé de croire que seules des personnes impressionnables tomberaient dans le piège. Et pourtant,  si c’était aussi simple, le blanchiment de la peau ne serait pas devenu un véritable problème sanitaire et sociétal. Acculées, les marques redoublent d’efforts pour séduire un public toujours plus large. Quant aux célébrités qui prêtent leur image elles doivent prendre leur responsabilité. Cette publicité est la preuve que le blanchiment de la peau en Afrique n’est pas encore totalement considéré comme un fléau ni combattu à sa juste mesure. Au contraire, comme le démontrent de nombreuses personnalités du petit écran, cette pratique est parfois insidieusement encouragée, quitte à propager la vieille idée que pour obtenir la reconnaissance et la réussite, cette belle peau noire qui devrait faire notre fierté et notre identité doit être sacrifiée.

Laisser un commentaire