PageRank Chronique beauté noire Annuaires des sites Annuaire Web France Feminin Référencement gratuit
dimanche , 23 juillet 2017
Accueil » SANTÉ » Pratiques cosmétiques à risque » Défrisant pour enfant : on en parle ?

Défrisant pour enfant : on en parle ?

UFC que choisir a récemment publié une liste de produits contenant des substances toxiques. Les cosmétiques pour enfants ont été pointés du doigt, notamment le défrisant pour enfant sans soude d’Activilong. Merci Carrefour !

©Donald Windley
©Donald Windley

Oui, merci à Carrefour car les défrisants font partie de ses rayons depuis maintenant quelques années. Un mal pour un bien car sans cela, le défrisant n’aurait jamais fait partie de cette liste. Si vous n’aviez pas vu la liste, ce défrisant est le second produit mentionné parmi les 185 produits incriminés, classés par ordre alphabétique.

Les ingrédients désignés comme indésirables sont : propylparaben, methylchloroisothiazolinone, methylisothiazolinone. Ces 3 ingrédients sont des conservateurs décriés car ils sont irritants pour la peau et identifiés comme allergènes. C’est un effet très gênant mais ce qui nous inquiète encore plus c’est l’effet perturbateur endocrinien du défrisant, dont on soupçonne qu’il aggrave les problèmes de fibromes ou provoque la puberté précoce. Depuis l’article publié dans l’American Journal of Epidemiology sur la question, silence radio. Pas d’autre étude sérieuse sur le sujet, pas d’analyse des produits, du moins rien qui ne soit porté à la connaissance du public.

Beaucoup d’entre nous sont passées par la case défrisage avant l’âge de dix ans. Puis en grandissant, on est passé au défrisant pour adultes. Mais étant donné les problèmes capillaires, on a décidé de retourner au défrisant pour enfant en pensant que c’était « forcément moins fort. » Et là, surprise ! Aucune différence : brûlures, boutons, croûtes et autres joyeusetés sont au rendez-vous !

C’est à nos dépends qu’on a compris qu’un défrisant est un défrisant, la mention « adulte » ou « enfant » n’a que très peu d’importance. Tout comme la mention « sans soude » qui est tout simplement trompeuse. Trompeuse car cela amène à penser que le produit est moins dangereux. Or ce n’est sain pour les cheveux et encore moins pour la santé.

Stéphanie B.

Co-fondatrice et gérante chez Chronique beauté noire
Esthéticienne indépendante à Lyon - Séances de conseils personnalisés à domicile pour améliorer votre routine beauté

Laisser un commentaire