PageRank Chronique beauté noire Annuaires des sites Annuaire Web France Feminin Référencement gratuit
dimanche , 23 juillet 2017
Accueil » NEWS & BONS PLANS » Tass Ba Tass à Lyon jusqu’au 15 février seulement!

Tass Ba Tass à Lyon jusqu’au 15 février seulement!

Lyonnais, lyonnaises! Et si vous sortiez un peu du côté du 4 rue Major Martin, pour partir à la rencontre de Tass Ba Tass, une marque crée par l’audacieuse Agathe, qui reprend les codes du hip hop pour les mélanger à ceux du wax?  Pendant que madame se fera faire les ongles par Pinapple et Flamingo, vous messieurs pourrez peut être renouveler votre dressing terne et ennuyeux et l’agrémenter d’un T-shirt ou d’un sweet? Qu’on se rassure les articles sont mixtes! Mais c’est encore Agathe qui saura parler de sa marque mieux que moi:

Tass Ba Tass
Agathe, créatrice de Tass Ba Tass et  Pinapple&Flamingo

La jeune Agathe n’en est pas moins expérimentée, cela fait bientôt 4 ans que la marque Tass Ba Tass existe. A ses débuts, c’est surtout pour elle-même qu’elle crée ces vêtements. Issue de la culture hip-hop et fière de ses origines, elle décide de faire un mix  de ces deux éléments. Mais de fil en aiguille; c’est le cas de le dire, ses créations plaisent, et deviennent un business. Le résultat est harmonieux; impressionnant pour la créatrice qui n’a suivi aucune formation de couture, mais s’évertue à coudre à la main personnellement chacun des vêtements. Cette autodidacte va plus loin, et n’hésite pas à s’envoler au Sénégal pour repérer les derniers pagnes à la mode et les sélectionner pour ses collections.  « Je ne fais pas cela pour la mode, d’ailleurs je le fais depuis longtemps, et je tiens à ce que mes créations gardent un côté authentique » précise t-elle.

Peut être à cause de cette authenticité et de cette simplicité, Tass Ba Tass rencontre un grand succès, surtout du côté des non-africains.  Ca tombe plutôt bien, puisque la créatrice a à coeur de faire découvrir l’Afrique. Pourquoi pas des vidéos sur le Sénégal? Et d’ailleurs Tass Ba Tass est bien plus qu’une simple marque de vêtements, elle y voit tout un concept à développer, un concept de métissage entre la culture urbaine et sa culture africaine. L’Afrique, elle ne la considère pas uniquement comme un continent d’où elle puiserait ses idées. Elle aimerait y créer de l’emploi: implanter un atelier au Sénégal ou des collections capsules y seraient fabriquées.  On ne peut que lui souhaiter d’y parvenir!

Je pense en avoir assez dit! Si vous voulez en savoir plus, il ne vous reste plus qu’à vous rendre au 4 rue Major Martin demain pour le vernissage à partir de 18h ou bien samedi de 11h30 à 20h00. Renseignements ici !

 

Laisser un commentaire