PageRank Chronique beauté noire Annuaires des sites Annuaire Web France Feminin Référencement gratuit
vendredi , 23 juin 2017
Accueil » CULTURE & SOCIÉTÉ » Sahani magazine

Sahani magazine

Aujourd’hui, interview avec  Sahani Magazine, premier magazine dédié à la gastronomie africaine…

Sahani Magazine

Chronique beauté noire : Présentation : pouvez-vous nous parler brièvement de l’équipe Sahani Magazine ?

SM : Notre équipe est constituée de 4 personnes jeunes et dynamiques qui sont des passionnés de cuisine et qui ont des compétences en journalisme, marketing, finances et Internet. Nous sommes tous originaires d’Afrique et chacun a eu l’opportunité d’effectuer plusieurs séjours à l’étranger ce qui a enrichit nos connaissances culinaires respectives. Le site Sahani Magazine existe depuis le 5 août 2011.

Chronique beauté noire: En quelques mots, comment décririez-vous la cuisine africaine ?

SM : La cuisine africaine est délicieuse, riche et diversifiée. Il existe une multitude de recettes avec un grand nombre de variantes. L’Afrique est un vaste continent constitué de plusieurs pays aux cultures proches mais néanmoins différentes et cela se ressent dans la cuisine. L’Afrique possède un patrimoine culinaire aux influences diverses d’où l’intérêt de le faire connaître à tous les amateurs de saveurs exotiques.

Chronique beauté noire: La cuisine africaine reste méconnue de manière générale. Pourquoi, selon vous ?

SM : La cuisine africaine reste encore méconnue du grand public parce qu’elle n’est pas assez valorisée. Nous avons constaté qu’elle ne dépasse pas vraiment les frontières des communautés africaines. Il faut la rendre plus accessible à ceux qui ne la connaissent pas. Si on compare avec la cuisine asiatique, on se rend compte que nous avons encore du chemin à faire. Nous avons eu l’opportunité d’échanger avec des restaurateurs africains et la plupart d’entre eux commencent à prendre conscience de ce problème et ils cherchent les moyens d’y remédier.

Chronique beauté noire : Les recettes que vous proposez sont-elles accessibles à tous en termes de difficulté et de budget ?

SM : Pour l’instant, la majorité des recettes que nous proposons sont assez simples à réaliser et ne nécessitent pas un budget élevé. Mais nous avons l’intention de proposer toutes sortes de recettes pour tous les niveaux et tous les budgets afin que chacun y trouve son compte.

Chronique beauté noire : Quelle(s) adresse(s) recommandez-vous pour acheter les produits alimentaires de vos recettes ?

SM : Sur Paris, le quartier où on trouve un large choix de produits africains reste Château Rouge (18e arrondissement). Il y a également des épiceries tenues par des africains, des indiens ou des chinois présentes en région Parisienne ou en banlieue. Depuis quelques temps, les grandes surfaces proposent quelques produits exotiques tels que : patates douces, bananes plantains, gingembre…etc. Donc, tout va dépendre des ingrédients nécessaires à la réalisation de la recette choisie.

Chronique beauté noire : Une idée recette pour bien commencer la rentrée ?

SM : Avec le retour de la grisaille,  il est temps de mettre un peu de soleil dans nos assiettes avec plat savoureux et consistant : Le Mafé Bœuf. C’est un grand classique de la cuisine africaine et il est simple à réaliser. Les ingrédients de base sont : la viande de bœuf, le chou, les carottes, la pâte d’arachide et la tomate. Voici le lien vers la recette : http://sahanimagazine.com/2011/09/09/mafe-boeuf/

Chronique beauté noire :Vous couvrez également l’actualité culinaire. Le public aura-t-il la chance de vous rencontrer à un prochain événement ?

SM : Nous n’avons que 2 mois d’existence et nous avons encore besoin de développer le site. D’autres projets sont en cours de préparation, donc nous ne savons pas encore à quel moment nous participerons à un évènement. Mais nous espérons rencontrer le public dès que possible.

Chronique beauté noire : La cuisine africaine vue par les britanniques ?

SM : Dernièrement, nous avons fait un séjour à Londres pour enquêter sur la manière dont la cuisine africaine est perçue par les britanniques. Nous avons constaté que comme en France, la cuisine africaine est également méconnue là-bas, elle est limitée à la communauté africaine.

De plus, la plupart des restaurants africains sont situés dans les quartiers où résident principalement des africains. Par conséquent, cette cuisine reste quasiment inaccessible aux anglais ou aux touristes. Pour ceux qui veulent en savoir plus, nous publierons quelques articles à ce sujet prochainement.

Merci à l’équipe de Sahani Magazine et très bonne continuation !

Le site : http://sahanimagazine.com/

Stéphanie B.

Co-fondatrice et gérante chez Chronique beauté noire
Esthéticienne indépendante à Lyon - Séances de conseils personnalisés à domicile pour améliorer votre routine beauté

Laisser un commentaire