PageRank Chronique beauté noire Annuaires des sites Annuaire Web France Feminin Référencement gratuit
mardi , 15 août 2017
Accueil » CULTURE & SOCIÉTÉ » Interviews » Poupées noires : avis d’une collectionneuse

Poupées noires : avis d’une collectionneuse

Les poupées noires sont-elles nécessaires au développement de l’estime de soi des jeunes filles noires ? C’est la question que nous vous posions à l’occasion de la journée de la femme. Comme près de 70% d’entre vous, Debbie Behan Garrett, collectionneuse américaine de poupées noires, pense que c’est une chose importante et nécessaire.

Debbie Garrett et sa poupée éponyme créée par Reinhard Wölfert de Wölfert Puppen
Debbie Garrett et sa poupée éponyme créée par Reinhard Wölfert de Wölfert Puppen

Debbie Behan Garrett collectionne des poupées noires depuis 1991. Elle a acheté la première en cadeau pour sa fille qui avait 13 ans à l’époque. Plus de 20 ans de collection, cela donne assez de recul pour mesurer les effets des poupées noires sur l’éducation des enfants. Nous avons souhaité en savoir plus…

« Chronique beauté noire : Vous expliquez que jouer avec des poupées noires pour une fille noire est important pour son estime personnelle. Pouvez-nous nous expliquer ce que cela a apporté a votre propre fille?

Debbie Behaln Garret : Jouer avec des poupées noires, lire des livres avec des personnages Afro Americains, voir que ces derniers sont représentés dans les media, vivre dans un environnement imprégné de son héritage culturel, lui apprendre notre valeur en tant qu’être humain : tout cela forge sa représentation mentale et visuelle et participe à l’éloigner de la représentation biaisée selon laquelle il n’existe qu’une seule forme de beauté et que les non blancs sont tous des minorités. Grâce à tout cela ma fille a pu développer sa confiance en soi et valorise son identitéesti. Elle ne s’est jamais vue comme une minorité ou comme ayant moins de valeur qu’une autre personne à cause de sa couleur de peau ou de son héritage culturel.

Chronique beauté noire : Choisissez-vous vos poupées noires selon certains critères ? Si oui, lesquels ?

Debbie Behaln Garret : Mon principal critère de sélection est l’aspect esthétique de la poupée. Elle doit représenter les Noirs de façon adéquate.

Chronique beauté noire : A travers vos poupées on retrouve l’évolution de la société; elles racontent presque à elles seules l’histoire des afro-américains. Estimez-vous qu’elles peuvent être des outils pédagogiques ?

Debbie Behaln Garret : Les poupées peuvent servir comme outil éducatif de plusieurs manières :

  • comme jouets, les poupées-bébé permettent de cultiver la tendance naturelle des filles à nourrir et materner.
  • pour les petites filles noires, les poupées noires permettent de promouvoir l’estime de soi, d’accepter ce qu’elles sont et d’accepter ceux qui leur ressemblent. Entre les mains d’un enfant non Noir les poupées noires peuvent promouvoir la diversité culturelle et encourager les enfants non Noirs à donner de la valeur à la vie des personnes qui ne leur ressemblent pas.

Chronique beauté noire : Il existe d’autres sites dont les propriétaires collectionnent des poupées noires masculines. Pensez vous que la problématique du développement de l’estime de soi est la même chez les petits garçons noirs ? Pourquoi?

Debbie Behaln Garret : Oui, la problématique est la même chez les garçons noirs. Tous les enfants devraient avoir la possibilité de développer un sens aigu de l’estime de soi, particulièrement dans un environnement ou le Noir est diabolisé à tort, vilifié et vu comme un être inférieur. C’est particulièrement vrai pour les hommes noirs. Il est important qu’ils apprennent depuis le plus jeune âge (âge auquel ils sont le plus influençables) que leur vie compte en les mettant en contact avec des images positives d’eux-même et en utilisant d’autres outils (art, livres et autres media où ils sont représentés comme des personnages positifs) »

Debbie Behan Garrett est également auteure de livres sur le sujet des poupées noires. Pour visiter sa boutique Amazon, cliquez ici.

Stéphanie B.

Co-fondatrice et gérante chez Chronique beauté noire
Esthéticienne indépendante à Lyon - Séances de conseils personnalisés à domicile pour améliorer votre routine beauté

Laisser un commentaire