PageRank Chronique beauté noire Annuaires des sites Annuaire Web France Feminin Référencement gratuit
mardi , 20 novembre 2018
Accueil » CULTURE & SOCIÉTÉ » My brother’s keeper : les femmes noires seront-elles inclues dans le programme ?

My brother’s keeper : les femmes noires seront-elles inclues dans le programme ?

L’initiative du président Barack Obama pour  l’aide à l’insertion professionnelle des non blancs aux Etats-Unis, « My Brother’s keeper », se retrouve au coeur d’une controverse : le programme n’inclue pas les femmes qui rencontrent tout autant sinon plus de difficultés sur le marché du travail que leurs homologues masculins.

black men graduate

Le débat a officiellement débuté le mois dernier avec une lettre co-signée par 200 hommes noirs (écrivains, directeurs, professeurs d’universités, étudiants, acteurs, etc) exhortant le président Obama a inclure les femmes dans le projet « My Brother’s keeper » en raison des conditions socio-économiques désavantageuses dans lesquelles beaucoup d’entre elles vivent et des discriminations dont elles sont également victimes.

Faisant suite à cette lettre,  la pétition  Why We Can’t Wait: Women of Color Urge Inclusion in “My Brother’s Keeper” publiée le 17 juin sur The African American Policy Forum, vient appuyer la demandeCette pétition a été signée par 1000 femmes, elles aussi d’origines sociale et professionnelle diverses : actrices, étudiantes, activistes, professeurs d’université, etc.

Cette pétition rappelle qu’au niveau social, le taux de viol sur les femmes autochtones américaines est deux fois supérieur à celui sur les femmes d’autres groupes ethniques et que le taux d’homicide chez les femmes noires âgées de 10 à 24 ans est l’un des plus élevé de pays. En ce qui concerne l’éducation, les co-sigantes rappellent que les afro-américaines ont 3 fois plus de risques d’arrêter leurs études que les femmes blanches; que les afro-américaines et les latinas doivent faire face à la double discrimination sexuelle et raciale.

Puisque les hommes et les femmes dits de couleur évoluent dans le même cadre, les co-signants souhaitent démontrer que si  on ne fait rien pour améliorer les conditions des femmes, le futur des hommes sera également compromis, d’autant plus que la plupart des foyers dépendent du revenus des femmes qui pour beaucoup, élèvent leurs enfants seules.

Source : Whitehouse.org –

Stéphanie B.

Co-fondatrice et gérante chez Chronique beauté noire
Esthéticienne indépendante à Lyon - Séances de conseils personnalisés à domicile pour améliorer votre routine beauté

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.