PageRank Chronique beauté noire Annuaires des sites Annuaire Web France Feminin Référencement gratuit
lundi , 11 décembre 2017
Accueil » NEWS & BONS PLANS » Manifestation contre l’esclavage en Libye samedi 25 novembre

Manifestation contre l’esclavage en Libye samedi 25 novembre

C’est une actualité à laquelle nul ne peut échapper. Le terme esclavage est lâché.  Voilà déjà quelques semaines que journaux télévisés et papiers s’épanchent sur l’intolérable drame vécu par des milliers de migrants en Libye : leur vente aux enchères pour le plus grand bonheur des passeurs. Le documentaire de CNN a fait mouche et nombreuses sont désormais les réactions des célébrités sur le sujet. Autrefois dirigée par  Mouammar Khadaffi, La Libye qui se voyait en leader d’une certaine Union Africaine est devenue une zone de non droit ou règnent les volations des droits humains, sous les protestations les plus inaudibles voire complaisantes d’un grand nombre de membres de l’actuelle UA.

@photopin

Après Paris qui a vivement réagit samedi 18 novembre dernier lors d’une marche spontanée qui s’est terminée par des heurts avec les forces de l’ordre  d’autres grandes villes se mobilisent. C’est le cas de Lyon qui organise une manifestation samedi 25 novembre de 14h à 16h place des Terreaux, avec cette fois, l’accord préalable de la préfecture du Rhône. Toute association ou groupe souhaitant se joindre au mouvement a été appelé à se mettre en contact avec Colette Ilunga, porte-parole du collectif Africa 50 (contact@africa50lyon.org).

En substance voici le communiqué que l’on trouve sur le site échodafrique à ce sujet : « Le collectif Africa 50 condamne ces actes ignobles. Nous demandons à la communauté internationale se souvenir de la déclaration universelle des droits de l’homme et d’agir en conséquence réellement pour l’ensemble des pays ne l’a respectant pas comme l’Arabie Saoudite et le pays concernés par ce reportage. Puis, l’Union Européenne ne doit pas se dédouaner de cet évènement en raison du durcissement de sa politique d’accueil des immigrés. De plus, nous interpellons l’Union Africaine et les chefs d’Etat africains à réagir face à ces images révoltantes et humiliantes en sanctionnant la Libye, la Mauritanie et aussi à revoir vos politiques nationales, car ces jeunes ne quittent pas leurs pays par plaisirs. »

 

Laisser un commentaire