PageRank Chronique beauté noire Annuaires des sites Annuaire Web France Feminin Référencement gratuit
dimanche , 22 octobre 2017
Accueil » Non classé » La fistule obstétricale : une maladie tropicale négligée

La fistule obstétricale : une maladie tropicale négligée

La fisture obstétricale touche environ 2 millions des filles et de femmes dans le monde selon l’Organisation Mondiale de la Santé avec 100 000 nouveaux cas chaque année. Elle sévit plus particulièrement dans les pays en développement et serait l’une des causes de mortalité maternelle dans de nombreux pays, principalement en Afrique Subsaharienne et en Asie.

grossesseLa fistule obstétricale est une pathologie féminine acquise entre les voies urinaires et les voies génitales dû à un travail trop long (jusqu’à plusieurs jours) et mal pris en charge lors de l’accouchement. Cela provoque des trous dans les tissus engendrant d’autres complications telles que l’incontinence urinaire ou fécale puis infections urinaires, insuffisance rénale, lésions nerveuses.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une maladie contagieuse, une récent travail de recherche a permis de classer la fistule obstétricale parmi les maladies tropicales négligées. Edwige Ravaomanana, porte-parole du UN Population Fund, a récemment déclaré à l’AFP que la pauvreté et le fait d’habiter dans des régions rurales sont les principales causes de fistules obstétricales. En effet, toujours selon Edwige Ravaomanana, les femmes vivant dans des régions rurales n’ont ni les moyens physiques ni les moyens financiers d’accéder aux infrastructures médicales adaptées. Le Dr L Lewis Wall de Washington University à St Louis quant à lui blâme le manque de personnel qualifié et le manque d’équipements pour traiter les problèmes chirurgicaux et obstétriques.

Sources : FIGORevue médecine tropicale –  Huffington Post

Stéphanie B.

Co-fondatrice et gérante chez Chronique beauté noire
Esthéticienne indépendante à Lyon - Séances de conseils personnalisés à domicile pour améliorer votre routine beauté

Laisser un commentaire