PageRank Chronique beauté noire Annuaires des sites Annuaire Web France Feminin Référencement gratuit
samedi , 22 septembre 2018
Accueil » CULTURE & SOCIÉTÉ » Huile de palme, la grande imposture ?

Huile de palme, la grande imposture ?

Huile de palme, la grande imposture ?Elle est sur toutes les bouches, dans beaucoup de publicité et surtout sur de nombreuses étiquettes. Voilà déjà quelques années qu’on boude l’huile de palme pour des raisons obscures. Tour à tour accusée d’être un danger pour la santé, puis décriée par les écologistes les plus féroces pour son implication dans la déforestation, cette huile suscite la controverse. C’est à n’y plus rien comprendre pour des gens comme vous et moi, originaires d’une partie du continent noir ou la précieuse huile est consommée régulièrement. Mais alors d’où vient cette huile de palme que l’on retrouve dans de nombreux produits transformés ? Pourquoi un tel procès ? Pourquoi est-elle autant prisée  par les industriels ? Quel réel danger pour la santé ? N’y a t’il pas « un peu » d’hypocrisie ?

Si l’huile de palme est la grande championne des géants de l’agro-alimentaire c’est tout simplement pour sa rentabilité. Et oui toujours une question de gros sous ! Pour mieux comprendre, il faut remonter à la source : la production. Issu du fruit du palmier à huile, et extrait par pression à chaud, le liquide coûterait moins cher que bien d’autres huiles. Avec une production d’avec environ 40 kg par an et une durée de vie d’environ 30 ans, difficile de la détrôner !! Et qui dit rendement dit faible coût… Pour couronner le tout, produire de l’huile de soja ou de tournesol par exemple exigerait des surfaces bien plus importante et bien plus d’eau. Et oui, c’est bien de vouloir interdire, c’est mieux de trouver des alternatives viables !

Le procès de l’huile de palme a donc pris de l’ampleur avec le cas de la célèbre marque de pâte à tartiner. Loin d’être seule à utiliser le produit incriminé, la marque s’est ensuite défendue  en apposant la certification durable sur ses pots. Oui, parce que tout est parti de là, de l’irrésistible avancée de la déforestation et donc du problème écologique crée par l’exploitation de l’huile de palme. Cette huile si chère aux industriels (oui, Nutella n’est pas seule en cause bien au contraire) provient en grande partie d’Indonésie et de Malaisie. L’Afrique de l’Ouest quant à elle ne représente qu’une petite partie des importations pour les produits transformés (pour une fois qu’on n’est pas montré du doigt, c’est presque jouissif).

Emmenés par des écologistes de bonne foi, des médecins se sont alliés aux détracteurs pour prouver les mauvais effets sur la santé de cette huile. Après tout, qui se préoccupe de la destruction de forêts millénaires, au fin fond de l’Asie, »là-bas » ? Certainement pas le consommateur moyen qui cherche d’abord à acquérir à bas coût. En prouvant par a+b les conséquences nocives sur la santé de nos chères têtes blondes c’était gagné d’avance. Le syndrome si fréquent de la moue dépitée en-découvrant-l’huile-de-palme-sur-la-liste-des-ingrédients s’est alors emparée du visage des consommateurs. Mais si, vous la connaissez ; on l’a tous vue au moins une fois dans les rayons de supermarchés.Au milieu de ces mélanges de graisses végétales et/ou animales, sucre et sel en surabondance seule l’huile de palme déchaîne les foudres. Encore une autre curiosité.

Et pour ce qui est de la vérité ? oui l’huile de palme contient 45 % d’acides gras saturés, responsables entre autre d’accidents cardio-vasculaires. Pour autant d’autres huiles en contiennent davantage. En revanche, elle contient aussi des nutriments, et argument de plus, c’est une huile qui se dénature très peu à la cuisson (autre avantage non négligeable pour l’industrie agro-alimentaire). Il est important de rappeler qu’une huile dénaturée peut être toxique pour l’organisme. Je rappelle que l’huile de palme est extraite à chaud ce qui signifie quand même généralement une perte des bienfaits. Outre l’alimentation, l’huile pointée du doigt est aussi employée pour la fabrication très fameux Savon de Marseille. Les défenseurs de la nature lui préfère désormais un Savon de Marseille à l’huile d’olive ou autre huile moins polémique. Mais alors, faut-il continuer à l’appeler ainsi si la recette traditionnelle est modifiée?

On l’aura compris, ni vraiment intéressante nutritivement parlant ni réellement nocive, l’huile de palme est tout de même au coeur du scandale de la déforestation. Son exploitation massive laisse peu de chance au renouvellement de la forêt et cela malgré le reboisement. Pour cette raison au moins, le consommateur mérite bien d’être averti et de prendre position. Mais alors, le consommateur qui achète son meuble en bois Wengé , contribuant à la déforestation en Afrique Centrale en est-il averti ? Y a t-il seulement eu une seule campagne d’ampleur à  ce sujet? Saviez-vous que 39% de l’importation de bois de la France serait d’origine illégale ??? A quand le Wengé certifié durable ? Ségolène Royale ignorerait-elle le problème ? L’huile de palme c’est certainement plus vendeur. Et puis ça surfe sur la vague du bio, du retour au naturel…

Donc non, restons-en à l’huile de palme. C’est dire qu’au coeur de la destruction de la forêt équatoriale, il y a tout un système hérité de cette si collante et indéfectible page coloniale. Donc on n’en parle surtout pas…  Voilà donc ce qui m’irrite. Je ne suis pas sûre qu’on verra un jour la moue boudeuse sur le visage du consommateur aisé découvrant-que-le-meuble-qu’il-achète-contribue-à-la-déforestation-et-issu-de-commerce-illégal. Étrange, non ? Le poumon de la terre nous laissera bientôt suffoquant avec l’exploitation du soja et l’extraction du pétrole à outrance, le deuxième poumon en Afrique centrale ne se porte pas mieux et pourtant j’entends moins parler de boycott par le consommateur lambda. On croirait presque à une diversion. Cerise sur le gâteau  certains scientifiques font maintenant marche arrière sur l’aspect nocif de l’huile de palme.Donc laissez moi en paix avec mon Zomi ! *

*(huile de palme du Togo, la meilleure, si si!)

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.