PageRank Chronique beauté noire Annuaires des sites Annuaire Web France Feminin Référencement gratuit
lundi , 20 novembre 2017
Accueil » SANTÉ » Pratiques cosmétiques à risque » Les filtres solaires affecteraient la fertilité masculine

Les filtres solaires affecteraient la fertilité masculine

On n’a pas fini d’entendre parler des perturbateurs endocriniens. En effet, selon une étude danoise, l’utilisation de crème solaire affecterait la fertilité masculine.

Creme solaire fertilite
Credit photo

On sait que de nombreux perturbateurs endocriniens se cachent dans nos produits cosmétiques mais on n’avait pas encore entendu parler de l’éventuelle dangerosité de la crème solaire.

Ce sont les filtres solaires utilisés pour absorber les rayons ultra violets qui sont mis en cause pour leur effet progesterone-like. C’est à dire qu’ils imitent l’action de la progestérone. Or cette hormone altère le fonctionnement des spermatozoïdes, même à basse quantité.

Les chercheurs ont mis en contact 29 filtres solaires autorisés aux Etats-Unis et en Europe avec des échantillons de sperme de volontaires. Près de la moitié des filtres ont empêché les spermatozoïdes de fonctionner correctement.

La qualité du sperme est très médiocre au niveau mondial selon  Niels Skakkebaek, un endocrinologue de l’hôpital universitaire de Rigshospitalet. Toujours selon lui, ces résultats sont inquiétants car ils permettraient d’expliquer pourquoi on se retrouve parfois face à des cas d’infertilité  inexpliqués. En effet, les filtres UV sont des substances facilement absorbées par la peau et qui peuvent pénétrer jusque dans le sang.

Cependant il faut savoir qu’on trouve des filtres solaires également ailleurs que dans des crèmes solaires : dans des crèmes de jour ou des lotions du quotidien. On est donc tous très largement exposés.

Par ailleurs on trouve des perturbateurs endocriniens dans bien d’autres produits cosmétiques ne contenant pas de filtre solaire. Lesquels sont progesterone like ? Lesquels sont oestrogene-like ? Il faudrait travailler dans la branche pour pouvoir tout citer avec précisions.

De plus d’autres facteurs affecteraient la fertilité masculine comme le style de vie (fumer, boire et consommer des produits chimiques). Mais c’est l’environnement qui arrive en tête des accusés et est désigné comme étant le principal coupable du déclin de la fertilité masculine dans le monde.

Néanmoins les chercheurs précisent que d’autres études doivent être poussées pour confirmer l’hypothèse. On attend donc la suite avec impatience !

Source : CNN

Stéphanie B.

Co-fondatrice et gérante chez Chronique beauté noire
Esthéticienne indépendante à Lyon - Séances de conseils personnalisés à domicile pour améliorer votre routine beauté

Laisser un commentaire