PageRank Chronique beauté noire Annuaires des sites Annuaire Web France Feminin Référencement gratuit
jeudi , 23 novembre 2017
Accueil » CULTURE & SOCIÉTÉ » Dépigmentation : pourquoi la validation des célébrités nous dérange ?

Dépigmentation : pourquoi la validation des célébrités nous dérange ?

Vera Sidika, Lil Kim, Mshoza, Dencia, Azealia Banks ou encore Vybz Kartel pour ne citer qu’eux sont tous connus pour se dépigmenter la peau. Si de nombreux fans désapprouvent cette pratique, d’autres au contraire la soutiennent. Et d’autres encore se passent de commentaires estimant que chacun fait ce qu’il veut de son corps. Personne n’en disconvient, cependant il est nécessaire de comprendre pourquoi le recours aux célébrités pour les produits éclaircissants ne doit pas nous laisser indifférent.

Qu’on le veuille ou non, le physique des célébrités est au centre des attentions car c’est souvent une composante majeure de leur succès. Ce sont elles qui lancent ou valident les tendances et elles servent de modèle à leur public. Tout ce qui tourne autour de leur image est important. Ainsi lorsqu’une célébrité devient égérie d’une marque de produit éclaircissant, qu’elle soit elle même naturellement claire ou non, doit interpeller.

Le Journal of Pan African Studies nous explique que lorsque les célébrités représentent des marques de produits dépigmentants, elles incarnent et soutiennent également la pratique en elle-même, suggérant ainsi que n’importe qui peut leur ressembler et que la dépigmentation de la peau est un acte mainstream et culturellement acceptable.

Ce dernier point est particulièrement important dans la mesure où la dépigmentation de la peau demeure un acte honteux dans certaines cultures. Soit parce qu’il est considéré que l’on devrait avoir la peau naturellement claire  (non éclaircie avec des cosmétiques), soit parce que certains pensent que le fait d’éclaircir sa peau signifie avoir honte de son appartenance ethnique et de son identité… notamment si on considère que les produits dépigmentants viennent modifier l’ADN des consommateurs. Rappelons que les produits éclaircissants ne sont pas classés parmi les cosmétiques car ils pénètrent la barrière cutanée et altèrent voire détruisent le fonctionnement normal de la peau.

Balayer ces concepts de « beauté naturelle » et d’amour de soi grâce au soutien des stars est capital pour le succès des marques de produits éclaircissants. Le naturel n’ayant ensuite plus ou très peu de valeur aux yeux du consommateur, modifier son corps devient une norme culturelle. A partir de là, il est extrêmement facile de lui vendre des produits ou services visant à atteindre un certain idéal de beauté au détriment de sa santé.

Même si les consommateurs n’ont pas attendu de voir les célébrités sur des pots de cosmétiques pour se dépigmenter la peau, ces dernières permettent de booster les ventes à un niveau bien supérieur puisque leur notoriété aide à atteindre un public très large. En acceptant de soutenir une marque de produits dépigmentants, les célébrités envoient un message dangereux pour la société, notamment lorsqu’il tombe entre les mains des plus vulnérables. N’oublions pas qu’une large partie des consommateurs qui ne s’exprime pas, le slogan « Black is Beautiful » est vrai seulement selon certains critères.

Source : The Journal of Pan African Studies, vol. 4, no. 4, June 2011

Stéphanie B.

Co-fondatrice et gérante chez Chronique beauté noire
Esthéticienne indépendante à Lyon - Séances de conseils personnalisés à domicile pour améliorer votre routine beauté

Laisser un commentaire