PageRank Chronique beauté noire Annuaires des sites Annuaire Web France Feminin Référencement gratuit
vendredi , 26 mai 2017
Accueil » CULTURE & SOCIÉTÉ » Le defrisage chez les hommes, on en parle ?

Le defrisage chez les hommes, on en parle ?

Quand on parle de défrisage on parle systématiquement de la femme est de ses complexes. En effet, la majorité des personnes qui se défrisent sont des femmes. Mais oublie-t-on que des hommes aussi se défrisent ?

Defrisage homme
photo credit: 1963 Hair Care Ad, Johnson’s Ultra Wave Hair Culture Straightener

Les hommes aussi se défrisent et ce n’est pas la faute à la féminisation de la société, même s’il me semble voir de plus en plus d’hommes aux cheveux « raides » dans les rues de Lyon. Bref, c’est un autre débat.

Si on remonte dans le temps, il n’y a pas si longtemps que ça, des chanteurs connus ont « démocratisé » le défrisage chimique. Le grand James Brown,  le chanteur Chuck Berry ou encore Muddy Waters (qui a inspiré la fameuse banane d’Elvis Presley), si ces noms vous parlent, avaient les cheveux défrisés et gominés. Si vous avez internet et/ou que vous avez déjà vu des films ou lu des livres sur l’Histoire des Noirs, vous savez de toute façon que le défrisage chez les hommes ne date surement pas d’hier.

Comme les femmes, les hommes se défrisent, utilisent du curly ou du wave pour avoir les cheveux bouclés, plus lisses, plus raides. Ces produits aussi pullulent dans la plupart des boutiques et salons afro. Et ils sont appliqués a même le crâne car il faut savoir que les hommes qui ont recours à ces produits n’ont pas forcément une longueur de cheveux adéquate pour l’application sur les repousses.

Mais pourquoi n’en parle-t-on jamais ? Pourquoi ne prend-on pas le temps d’analyser leurs eventuels complexes et modèles de beauté ? Les coiffures des joueurs de foot que nos jeunes prennent pour exemple, sont elles à mettre sur le compte seul de la mode ou de la fantaisie ?

Les hommes se sentent-ils concernés quand on parle des dangers du défrisage sur la santé ? Ont-ils été alarme lorsqu’en 2012 nous parlions du lien probable entre défrisage et fibrome, entre défrisage et puberté précoce (pour ne citer qu’eux) ?

Rien dans tout ça ne semble concerner les hommes mais sachez messieurs que de manière générale l’exposition aux perturbateurs endocriniens est fortement suspectée d’altérer vos fonctions reproductives, que ce soit dû à l’exposition in utero ou au quotidien.

Le femmes n’ont pas le monopole des complexes et/ou de l’utilisation aveugle des cosmétiques. Tout cela, ce n’est pas qu’un problème de bonne femme. Les hommes aussi doivent devenir acteur de leurs pratiques cosmétiques. Eux aussi ont recours au défrisage, curly et autre pour les besoins esthétiques des coiffures qu’ils arborent, par effet de mode ou tout simplement par complexe vis à vis de leurs cheveux crépus. Entre homme et femme la problématique est certes quelque peu différente mais au final il semble que nous soyons dans le même panier.

Stéphanie B.

Co-fondatrice et gérante chez Chronique beauté noire
Esthéticienne indépendante à Lyon - Séances de conseils personnalisés à domicile pour améliorer votre routine beauté

Laisser un commentaire