PageRank Chronique beauté noire Annuaires des sites Annuaire Web France Feminin Référencement gratuit
vendredi , 22 septembre 2017
Accueil » CULTURE & SOCIÉTÉ » 5 complexes qui nous collent à la peau

5 complexes qui nous collent à la peau

Avec tous les dérapages de ces derniers temps (encore qu’un dérapage n’en est qu’un que s’il ne se répète pas et ne reflète pas le fond de la pensée d’une  personne), les clichés et préjugés ont la vie dure. D’autant plus dure, que plus ou moins inconsciemment nous les véhiculons, voire les supportons. Je ne reviendrai pas dans cet article sur les causes qui font que nous intériorisons ces préjugés. Cependant, je trouve gravissime que de nos jours le jeune enfant comme le vieillard soient à la fois victimes et bourreaux de ce fléau qu’on aime tant dénoncer. Voyons ensemble ces 5 complexes d’infériorité qui nous collent à la peau :

5 complexes qui nos collent à la peau
via photopin

 » les filles métisses elle ont 50% en plus », « ma fille métisse sera plus intelligente que les autres »

La première (parmi tant d’autres) entendue par un étudiant d’origine africaine qui comme de nombreux  mâles noirs énumérait cette même insupportable liste de raisons (ou prétextes), pour lesquelles il ne fréquentait plus ses soeurs au bénéfice des métisses, voire plus claires. Quant à la seconde, c’est dans un salon de coiffure afro qu’une mère a cru bon de jeter à la figure des autres alors présentes qu’il y avait une différence majeure entre son enfant et les autres. Héritée des temps immémoriaux mais mémorables, le complexe d’infériorité des noirs est encore bien présent. Dans l’imaginaire collectif le métis a une valeur bien supérieure. Selon cette croyance populaire, il n’y a qu’une fois bien dilué que le sang noir peut donner quelque chose de bon. C’est ce que j’appellerai le complexe du métissage.

  • « Pourquoi c’est cher comme ça? C’est de l’arnaque ! Le chinois fait le même à               1.50 euros »/  » Faut me baisser le prix pardon ! »

A 25 euros le soin peau élaboré par une personne de la communauté, il y a forcément vol.  il ne peut absolument pas être justifié pour une soeur/ un frère de fixer des prix si élevés. Donc je vais essayer de négocier le prix, parce qu’ils n’ont pas besoin d’argent et qu’ils se font forcément une marge de malade. Et puis, je n’ai que l’embarras du choix, si je trouve la même chose (emballage inexistant, composants plus que douteux, pas de recherche, pas de marketing) chez le chinois je l’achète par contre.  En revanche, dès que Jean Saint Marc qui a par ailleurs dernièrement sorti des propos franchement anti-noirs, met sur le marché son kit de beauté pour la peau, entre autres pas du tout adapté à la nôtre, avec force de composants chimiques  à 250 euros, je cours  sans même tenter de négocier quoique ce soit. Parce que moi, j’ aime les griffes et surtout quand ce n’est pas fait par nous ! Je me suis souvent demandé pourquoi à l’époque il y avait plus de blancs qui portaient du FUBU que nous-même. Ah ben j’ai trouvé. Appelons ça le complexe de la déloyauté.

  • « Je vais me nettoyer le visage »/ « Cette coiffure ne fait pas propre »

La première phrase a été dite par une tata au magnifique teint sombre qui voulait se remettre aux produit éclaircissants. Bien que choquant, je trouve que cela illustre certainement le fond de la pensé de nombre de ses femmes qui se dépigmentent. C’est bien connu un teint sombre est forcément sale, et que dire de ces cheveux crépus ! La propreté c’est être claire et avoir des cheveux lisses (quand bien même ce sont sont pas les nôtres). Mesdames, messieurs, ces affirmations sont fausses et j’ose penser qu’une parte de vous le sait. Je le répète c’est un mensonge. La beauté n’est pas une question de couleur, la propreté encore moins. Ne vous laissez pas impressionner par toutes ces images de stars au teint toujours plus clair jour après jour. N’oubliez pas la magie de Photoshop. Cela vaut-il la peine de se ruiner la santé pour quelques teintes en moins, pour avoir des cheveux lisses ? Si vous croyez vous fondre dans la masse, vous vous trompez ! La beauté est censée encourager l’estime de soi et pas le contraire. Pas facile ces complexes esthétiques !

  • « Je vais te rendre un travail de blanc »/  » ah, non han pour ce poste pourquoi un noir ? »

Et oui. Si vous ne le saviez pas, sachez que nous ne serions pas capable de rendre un travail rigoureux et bien réalisé. Après tout, nous ne savons absolument pas ce que représente le fait de travailler deux fois plus et mieux afin de se voir octroyer un minimum de reconnaissance. Un travail bien fait est donc un travail de blanc. Et si vous ne le saviez pas non plus il y a même des postes qui leur sont réservé. C’est ce que sous entend la question « pourquoi un noir ». Je n’y étais pas, mais j’imagine le visage horrifié des interlocuteur occupant le poste de consul. Et oui, la communauté togolaise ayant perdu son consul il y a peu, la question de son successeur s’était posée. Voici la réponse de ces femmes responsables. Les mêmes iront pleurer et accuser le monde entier de racisme et de discrimination, lorsque leur enfants se verront refuser des postes à responsabilité.  Ne pas se sentir capable de bien faire et de mieux faire, c’est le meilleur moyen de ne rien faire! Bannissons ce complexe de l’incapacité avant d’en être incapable !

  • « c’est quoi ces noms du village ?  » /  » mais cette coutume est archaïque, c’est pas du tout civilisé »

Ces fameux noms du village comme les appelaient si bien une collègue de travail  – sont des noms qui ont une signification, une histoire. Alors oui à force des jeux de mots  et de moqueries on a en a déduit que ces sonorités étrangères n’étaient pas dignes d’êtres portées en nom ou prénom. Mais est ce que lorsqu’on porte un nom occidental c’est forcément plus civilisé ? S’appeler jus d’orange par exemple ou fils logique etc…. (vous m’avez comprise, je vous vois sourire !) est-ce plus civilisé ? Quant aux coutumes je pense qu’aucun peuple ne peut se targuer de n’avoir pas eu de coutumes qui ne semblerait pas étrange voie barbare à un autre. Et qu’est-ce qu’une civilisation ? Je parie que la plupart de ceux qui emploient ce terme ne sauraient même pas la définir tant ils sont complexés par leur culture.

C’était mon petit tour d’horizon de ces expressions qu’on entend et qu’on prononce parfois innocemment. En face de nos détracteurs elles montrent nos complexes d’identités, nos difficultés à faire la paix avec nous mêmes. Devant nos enfants (je ne m’adresse  pas qu’aux parents) ce sont des aveux de faiblesse, l’expression du renoncement à soi. Ce sont des armes meurtrières tueuses d’initiatives, d’estime de soi qui exploseront entre les mains de nos enfants. Comment ces derniers se défendront t-ils face au racisme s’il ont entendu toute leur (courte) vie  durant sous quelque forme que ce soit, qu’un métis vaut mieux qu’eux, qu’ils sont incapables de réussir, qu’ils ne sont pas beaux parce qu’ils ne correspondent pas aux critères de beauté standards, que leur prénom n’est pas civilisé etc… N’est-ce pas en substance ce dont nos enfants se plaignent en rentrant en larmes de l’école ? Quelle réponse allons-nous apporter ?

Laisser un commentaire