PageRank Chronique beauté noire Annuaires des sites Annuaire Web France Feminin Référencement gratuit
mercredi , 17 janvier 2018
Accueil » CULTURE & SOCIÉTÉ » Banlieue noire

Banlieue noire

L’auteur du roman s’appelle Thomté Ryam, écrivain français d’origine tchadienne qui est né en 1979 à Amiens, le 19 mars. Il est l’un des fondateurs du collectif “Qui fait la France?” regroupant huit auteurs qui ont publié un recueil de nouvelles intitulées “Chronique d’une société annoncée”. Il a aussi écrit En attendant que le bus explose.

Publié en 2006, le roman intitulé Banlieue noire est l’histoire de Sébastien, un jeune footballeur vivant à Louis Armand, une banlieue française. Il raconte sa vie dans la banlieue avec ses amis et sa famille. Il explique comment sa vie basculera au moment même où elle aurait pu prendre son envol, la veille d’un match décisif.

Le roman aborde divers thèmes tels que l’alcool, les femmes, le sexe, la discrimination raciale, le football, les rêves d’une vie meilleure, l’insouciance, l’irresponsabilité, l’exploitation des ressources naturelles en Afrique, la domination des Blancs sur les Noirs, la répression de l’État français sur les gens de la banlieue.

La littérature de banlieue est déconcertante car bien que violente et grossière de part la violence des mots que les personnages utilisent, elle montre des jeunes qui se complaisent dans leurs situations difficiles. Parallèlement, elle est assimilée à des revendications identitaires et à une forme contribution à l’enrichissement de la langue française. Cette complaisance peut être interprétée comme un aveu d’un système défaillant dont les personnages ont conscience. On a donc deux poids, deux mesures. En outre, la réalité est dure parce qu’elle refuse l’intégration du parler de l’argot qui freine l’évolution sociale des jeunes banlieusards. Toutefois, il faut faire attention aux jugements hâtifs car la banlieue n’est pas homogène. Il y a des Blancs, des Noirs, des métisses, des mères de famille qui font de leur mieux pour éduquer leurs enfants, des pères de famille violents et d’autres qui encouragent leurs enfants. Il y a aussi des enfants talentueux (pourquoi n’y en aurait-il pas?)

Cette oeuvre est une porte ouverte sur la vie en banlieue. Tel des voyeurs, nous observons la vie des habitants de la cité qui deviennent plus faciles à comprendre pour ceux qui n’ont pas l’habitude de les côtoyer. En lisant Banlieue noire, le lecteur se rend aussi compte que la banlieue n’est pas qu’un endroit violent mais un écosystème dans lequel vivent des personnes comme vous et moi mais qui ont parfois été rejetés par le système.

Ryam, Thomté. Banlieue noire. Paris: Présence africaine, 2006. Imprimé.

Muriel

Muriel

Muriel Mben est une auteure camerounaise qu'on peut classer dans la catégorie des écrivains africains de la troisème génération. Elle a écrit La dernière pluie (2013), The unruly passenger (2015) et, Un bond dans l'inconnu.
Muriel

Les derniers articles par Muriel (tout voir)

Laisser un commentaire