PageRank Chronique beauté noire Annuaires des sites Annuaire Web France Feminin Référencement gratuit
jeudi , 23 novembre 2017
Accueil » ANTENNE LIBRE » Arrêtons avec le questionnement sur la place du Noir

Arrêtons avec le questionnement sur la place du Noir

Comment traiter de la question noire en Europe ? En fait il n y a rien à traiter. On en a marre de traiter, de discuter, de discutailler et mettre en place des programmes d’insertion et d’assertion de la supposée égalité.

noirs en europe
Crédit photo

Il faut être atteint de cécité aiguë, d’une lombalgie de neurones pour ne pas voir que les populations de couleur, pas seulement les Noirs au sens propre du terme mais toute population en minorité en Europe est dans la mouise et/ou discriminée. Non pas par des individus mais par tout un système tout un mode de fonctionnement des institutions tend vers cette discrimination effective.

Qu’on arrête de demander au monde de nous aimer ou de nous respecter : qu’on les fasse nous respecter. On peut le faire, on peut le réaliser. C’est simple : soyons prospères en créant des entreprises, pas des associations à deux francs cinquante pour faire la même chose, en prenant la machine à notre compte. En encourageant nos initiatives les plus valables et qui nous profitent en tant que communauté. Pour un Noir le succès ça ne doit pas être 15 maisons et 30 voitures, mais c’est avoir une famille unie, solidaire, des amis fiables qui te soutiennent et capables de te dire la vérité. Faisons vraie cette théorie selon laquelle on serait plus humain que la plupart des peuples en mettant notre prospérité au profit de nos proches au lieu de dilapider dans des choses vaines.

Quand nous parlons, soyons concret, au diable les salamalecs et les formules inutiles. Dotons-nous de notre propre mode de développement quel que soit le lieu et l’espace ou nous nous trouvons. C’est le seul et unique moyen. Tout autre discours est superflu. Les bâtons on va nous les mettre dans les pattes mais c’est si et seulement si nous restons unis et mettons les nôtres et la vérité en premier que nous allons y arriver.

El Papinio

Le dribbleur des mots. Un Homme.

Laisser un commentaire