PageRank Chronique beauté noire Annuaires des sites Annuaire Web France Feminin Référencement gratuit
jeudi , 25 mai 2017
Accueil » CULTURE & SOCIÉTÉ » Abena Appiah, une nappy au concours de miss univers

Abena Appiah, une nappy au concours de miss univers

Abena Appiah a été élue miss univers du Ghana fin août. La belle demoiselle représentera donc son pays en décembre prochain, lors de la 63 ème édition de miss univers qui se tiendra au Brésil. Jusque là rien de très nouveau sauf que, Abena Appiah porte ses cheveux naturels, peut-être une nouvelle ère qui s’ouvre au pays très normé des miss ?

miss univers Ghana 2014
au centre miss univers Ghana

Cela ne pouvait venir que du Ghana, pays ou depuis toujours les coiffures naturelles, locks et autres sont loin d’être des raretés. La jeune fille de 21 ans qui s’était déjà essayé à plusieurs reprise à différents concours aura donc la lourde responsabilité de porter les couleurs du Ghana lors de la prochaine édition de miss univers. Voilà donc l’occasion de voir quelque chose de différents à un concours d’envergure internationale ou la beauté standardisée de type latin reigne en maître.  Pour ma part, j’espère que l’exemple d’Abena Appiah inspirera d’autres jeunes filles, mais également les organisateurs et jury sur le continent d’une part, et à l’extérieur par la suite.

En effet, lorsque je fais un tour sur le bouquet africain, je ne suis plus très sûre de ce qu’est la beauté africaine. Bien que certains Etats aient mis en place des campagnes de sensibilisations sur la question des produits éclaircissants, impossible de voir une publicité qui ne vante pas les mérites de tel savon ou telle crème blanchissante. Quand bien même on supprimerait ces réclames, un trop grand nombre d’animatrices TV ou d’actrices  sont à elles seules un appel à s’éclaircir la peau. Il reste encore fort à faire sur le Continent Noir.

Et pour en revenir aux cheveux, il est rare de voir les postulantes oser afficher une coiffure naturelle.  Cependant, j’entends dire que la tendance nappy arrive lentement mais sûrement en Afrique Noire. On verra peu être dans quelques années un peu plus de diversité sur nos écrans de télévision ou dans les magasines. Ainsi, il ne sera plus utile d’écrire à propos d’une quelconque miss, actrice ou animatrice TV comme si c’était un phénomène « extraordinaire ». En attendant, soutenons Abena Appiah.

 

Laisser un commentaire