PageRank Chronique beauté noire Annuaires des sites Annuaire Web France Feminin Référencement gratuit
jeudi , 21 septembre 2017
Accueil » CULTURE & SOCIÉTÉ » A 18 ans, elle devient top modèle « grâce » aux moqueries sur les réseaux sociaux

A 18 ans, elle devient top modèle « grâce » aux moqueries sur les réseaux sociaux

A 18 ans Salem Mitchell, jeune étudiante américaine en arts, passe en un rien de temps du statut d’amatrice à mannequin professionnel chez Ford, célèbre agence de top modèles. La raison de son succès : sa réaction face aux moqueries dont elle a fait l’objet sur les réseaux sociaux…

Salem a commencé à s’intéresser au mannequinat en fréquentant une école d’art. Ses camarades de classe étudiants en photographie lui demandaient de poser de temps à autres pour des projets scolaires. Elle a alors commencé à poster les photos sur sa page Instagram et a réussi à obtenir des followers. Cependant toute l’attention des internautes était portée sur ses taches de rousseurs qui lui ont valu de nombreuses moqueries. Elle a notamment été comparée à une banane mûre ou un léopard.

Là où d’autres auraient cédé face à la méchanceté, l’amour de soi et la confiance en soi de cette jeune fille ont permis de tourner les choses à son avantage…

Ses taches de rousseur Salem Mitchell affirme ne les avoir jamais considérées comme un problème. Salem a donc décidé de prendre les internautes à leur propre jeu en postant des photos d’elle avec des bananes mûres à la main. En effet, la jeune fille considère que si on doit se moquer d’elle, alors c’est elle qui se chargera de faire les plaisanteries. Ses photos n’ont  pas tardé à faire le buzz et en un rien de temps, des photographes professionnels ont pris contact avec la jeune fille.

Depuis Salem Mitchell a notamment posé pour Vogue, Wonderland Magazine et la ligne de vêtements de la chanteuse Beyoncé. Et son succès ne s’arrête pas là puisqu’elle vient de signer son premier contrat chez Ford, célèbre agence de mannequin. Sans doute le début d’une belle carrière. C’est en tout cas tout ce qu’on lui souhaite !

Et l’ironie (du sort) ne s’arrête pas là ! Pour couronner le tout, Salem Mitchell achève ses détracteurs en les remerciant sur son compte Twitter d’avoir permis le lancement de sa carrière. Elle remercie également les personnes qui la soutiennent.

Stéphanie B.

Co-fondatrice et gérante chez Chronique beauté noire
Esthéticienne indépendante à Lyon - Séances de conseils personnalisés à domicile pour améliorer votre routine beauté

Laisser un commentaire